diaporama : AGAETE

C'est en me rendant à Puerto de la Nieves - PUERTO DE LAS NIEVES (île de Gran Canaria) - que je m'arrête dans la petite ville d’Agaete. C'est une halte parfaite en ce milieu de matinée ensoleillée.

130115 1 031

Je stationne mon véhicule dessous l’église de la Concepción, située dans le quartier historique et commence ma visite naturellement par cette paroisse à l’architecture hispanique. Ce nouveau temple paroissial fut construit en 1875 sur l’emplacement de l’ancien ermitage datant de 1515 et détruit par un incendie. La façade est organisée en retable avec un porche et des pilastres en pierre de taille rouge rehaussant le blanc du fronton. L’intérieur est très lumineux avec les murs et les plafonds voûtés  peints en blanc. Les colonnes et arches sont en pierre naturelle. La décoration est sobre, reposante et élégante avec des statues de chaque côté. La coupole au dessus de l’autel est éclairée par des baies vitrées tout comme l’ensemble de la nef. Les vitraux, aux couleurs douces, ont pour motifs des saints et saintes. Le rouge atténué des murs du chœur accentue le blanc du lieu de culte. Le retable aux tons bleutés et grisés soulignés par des dorures discrètes est orné de trois statues.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

130115 1 033

Sorti de l’église je traverse la place qui lui fait face et emprunte la rue principale, calle de la Concepción, dans la continuité. La ville est très calme. Toutes les façades sont peintes en blanc. Au début de cette rue, sur la gauche, j’admire deux bâtiments séparés par un passage piétonnier. Chacune des deux façades est dotée d’un magnifique balcon canarien tout en bois et les angles sont dégagés pour former une terrasse ou il doit faire bon de se reposer au milieu des plantes ornementales.

 

 

 

 

 

130115 1 039

Je poursuis ma promenade et arrive devant le bâtiment, sans étage, du Centre Culturel de la Ville et de l’UPA (Université Populaire d’Agaete). Par curiosité je rentre dans l’édifice et je suis surpris de découvrir que la construction est disposée sur deux niveaux dont le premier est en contrebas de la rue. Un patio à ciel ouvert est formé par le carré de quatre bâtiments constituants le Centre Culturel. Comme toujours la circulation entre les pièces se fait par une coursive extérieure en bois. Je reste quelques minutes dans la partie supérieure pour profiter de la quiétude et la beauté simple de ce patio.

 

 

 

 

130115 1 044 - copia

En continuation du Centre Culturel je m’arrête pour admirer, une fois de plus, deux balcons canariens au-dessus d’une pharmacie et d’une boutique. Au bout de la rue je fais une halte dans la cafétéria Dulceria la Esquina pour prendre le petit déjeuner. Dessous la rue de la Concepción se trouve l’entrée du jardin botanique – Huerto de las flores- d’Agaete, qui fera l’objet d’une prochaine visite. Un peu plus haut se trouve la Plaza Francisco de Armas, avec ses palmiers.

 

C’est sur le territoire de la commune d’Agaete que s’étend le Parc Naturel de Tamadaba, espace protégé qui possède la plus grande pinède de Pins Canariens de l’île. Dans cette pinède se situe le point le plus élevé d’Agaete à l’altitude de 1180 mètres.

 

© Copyright 2016 Richard SANDER