LE BAROUDEUR DES ILES CANARIES certains rêvent leur vie.....d'autres vivent leurs rêves

21 août 2016

LE CLIMAT LE PLUS TEMPÉRÉ DE LA PLANÈTE - LAT: 28°06'45"N LONG: 015°26'27"O

140711 Richard compresse

 

J’ai connu pratiquement toutes les températures du globe : les températures chaudes, torrides et sèches des déserts, chaudes et humides des forêts tropicales mais aussi les froids glaciaux au-delà du cercle polaire arctique et ceux des plateaux continentaux. J’ai connu aussi des régions où les pluies sont permanentes. Toutes ces conditions climatiques me sont devenues désagréables.

J’ai toujours rêvé de vivre dans un point du globe où les températures sont douces et présentent peu d’écart entre le jour et la nuit ainsi qu’entre l’hiver et l’été. Une région où la pluviométrie serait faible mais sans un paysage désertique ou aride. Une région avec une ville agréable à vivre, des paysages où se promener et la mer pour se baigner toute l’année.

 J’ai connu cet endroit du globe quand j’étais jeune, je l’ai redécouvert il y a quelques années et je vous y invite……

 

Posté par richardsander à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


MONT TEIDE (île de Tenerife)

140905 MONT TEIDE

Le Mont Teide, situé sur l’île de Tenerife, est le pic le plus haut d’Espagne avec une altitude de 3 718 mètres et il est inscrit au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO. L’île de Tenerife est positionnée à l’ouest de l’île de Gran Canaria. Ce pic est aisément visible depuis Puerto de las Nieves, commune de Agaete, petit port de pêche ancré à l’ouest de l’île de Gran Canaria.

Depuis la plage de Las Canteras, située à Las Palmas au nord de l’île de Gran Canaria, le Mont Teide est plus difficilement visible. En hiver selon la brume de mer et l’inclinaison du soleil plus au sud il est possible de l’apercevoir régulièrement. En été la vision est différente. Le soleil est plus haut en latitude et sa ligne de vision est située au nord du mont Teide. La réfraction de la lumière au travers de la brume maritime, existante même avec un temps dégagé, bloque la vision sur le mont Teide.

Ce n’est qu’au soleil couchant, en été, que le phénomène s’inverse et peu de temps avant son passage derrière l’horizon le soleil révèle le Mont Teide. Cela ne dure que quelques minutes et avec un peu de chance, certains jours le flan nord du Mont Teide s’illumine un court instant.  

© Copyright 2016 Richard SANDER

 

Posté par richardsander à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 août 2016

ROMERIA DE TEJEDA (île de Gran Canaria)

Diaporama : ROMERIA DE TEJEDA

DSC00944Dans les îles Canaries les processions religieuses –romeria(s)- sont des évènements festifs pour chaque ville ou village. Tout au long de l’année les romerias sont organisées dans les différentes communes. Un calendrier annuel est publié pour donner les dates. La célébration du Saint du village, ou de la Vierge locale, dure plusieurs jours. Lors de ces célébrations le Saint quitte l’église, avec ses vêtements d’apparat, pour défiler dans les rues de la commune, porté sur les épaules des paroissiens.C’est lors d’une de mes promenades dans le centre de l’île que je découvre la romeria de la Virgen de Socorro de Tejeda. N’ayant pas encore participé à l’une d’elles, je stationne mon véhicule dans le parking aménagé pour cet événement dans un champ en haut du village.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00931Je descends à pied rejoindre l’église et par chance j’arrive juste au moment de la sortie de la Virgen de Socorro pour son passage dans les rues. Elle est précédée de deux enfants de cœur portant la croix et ouvrant la voie au cortège. Suivent les hommes du pays portant de grands pics et habillés en tenue paysanne. Parmi eux en fin de groupe suit une jeune femme vêtue du costume traditionnel canarien de Tejeda. Précédant la vierge un groupe de militaires défile. Puis arrive la Virgen de Socorro posée sur un socle en bois richement ouvragé. Elle est vêtue d’une robe beige pâle et d’une cape de couleur vert clair. Une décoration florale principalement composée d’Anthuriums blancs est posée à ses pieds.

 

 

 

 

 

 

 

DSC00976Derrière la Virgen de Socorro suivent les autorités religieuses et politiques. A leur passage les paroissiens s’incorporent dans le défilé. La fanfare militaire ferme le cortège. L’ensemble de la procession commence à monter les escaliers qui mènent aux rues situées plus en haut.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC05925En quelques instants toute la rue s’est vidée des habitants qui suivent la procession. J’en profite pour rejoindre la place centrale et comme il fait chaud je rentre dans le bar restaurant principal. Je ne suis pas seul à avoir renoncé à la promenade. Je m’installe au bar et commande une bonne sangria faite maison avec des fruits frais et un vin d’excellente qualité. J’accompagne ma dégustation avec quelques papas arrugadas (petites pommes de terre cuites avec leur peau dans de l’eau très salée).

La prochaine romeria de Tejeda est programmée pour le samedi 17 septembre 2016. Si vous êtes de passage dans l’île n’hésitez pas à vous déplacer et à profiter de la restauration locale.

© Copyright 2016 Richard SANDER

 

Posté par richardsander à 12:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 juillet 2016

TEJEDA (île de Gran Canaria)

Diaporama: TEJEDA

141026 TEJEDA 095

Tejeda est un joli village situé dans le centre de l’île de Gran Canaria, au cœur de la montagne et d’où l’on peut contempler les pics rocheux de ROQUE NUBLO et ROQUE BENTAYGA.

Je m’y rends en voiture et la route est agréable, permettant d’admirer les paysages. Au passage de CRUZ de TEJEDA je m’accorde une halte à la croisée des chemins. C’est un lieu charmant avec quelques boutiques proposant les produits artisanaux en laiton, osier, pierre, poterie, cuirs et tissus brodés. Pour les gourmands vous pouvez vous régaler des pâtisseries aux amandes de Tejeda. Se trouvent également des débits de boissons et restaurants. J’en profite pour visiter le superbe hôtel 4 étoiles PARADOR de CRUZ de TEJEDA. Je traverse le salon chaleureux qui mène à la terrasse depuis laquelle je regarde la vallée de Tejeda et les deux célèbres pics rocheux.

 

141026 TEJEDA 181

Dans la descente vers Tejeda je m’arrête quelques instants pour regarder les amandiers sauvages, les cactus avec leurs fruits (figue de Barbarie) et les aloe vera.

 

 

 

 

 

 

 

 

141026 TEJEDA 110

Les premières maisons du village sont alignées le long de la route. Je stationne la voiture sur le parking de l’église paroissiale de Nuestra Dama del Socorro, blanche comme l’ensemble des maisons de la bourgade. Après la visite de l’église je me promène dans le village pour aboutir dans la rue principale en bordure de vallée et surplombant les jardins.

 

 

 

141026 TEJEDA 092

Plusieurs cafés ont disposé leur terrasse sur le trottoir esplanade de cette rue. Je choisis une des terrasses avec la vue sur les maisons et l’espace dégagé de la vallée et des montagnes. Que c’est agréable de se détendre en savourant une *cervezita bien fraîche. La façade de la maison qui me fait face est agrémentée d’un magnifique balcon canario en bois ouvragé.

 

 

 

 

 

 

141026 TEJEDA 098

Le temps passe et il est l’heure de déjeuner. Tejeda vous propose dans ses restaurants les spécialités canariennes avec les viandes de chèvre, de bœuf, les plats à bases de pommes-de-terre, potages de cresson et bien entendu *el potaje canario.

 

Le déjeuner terminé je continue la route vers le sud de l’île.

 

Je reviendrai bientôt à Tejeda pour visiter le Musée de Sculptures Abraham Cardenes, artiste canarien et le Musée Ethnographique ainsi que les sites archéologiques dans la zone géographique de la cité…… 

 

 

*cervezita : bière bouteille de 25cl

*potaje canario : potage canarien

© Copyright 2016 Richard SANDER

Posté par richardsander à 18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

PUERTO DE LAS NIEVES (île de Gran Canaria)

Diaporama: PUERTO DE LAS NIEVES

140102 CANARIES VOYAGE 2 095

Charmant port de pêche, ce village a gardé une part d’authenticité. C’est un site à visiter pour ses promenades et restaurants. Puerto de las Nieves est également l’un des points de départ des car-ferries vers l’île de Tenerife. Puerto de las Nieves fait parti de la commune de Agaete.

Deux possibilités pour s’y rendre. En voiture par l’autoroute GC-2, la distance de 36 Kms est rapidement avalée et vous permettra dans l’après-midi de visiter le site archéologique de Galdar sur la route du retour. L’autre moyen de rejoindre le village est d’utiliser le service de bus Global. Moins rapide que la voiture, il n’en reste pas moins sympathique car vous découvrez tranquillement la côte. Prendre la ligne 103 au départ de la gare routière place San Telmo à Las Palmas.

 

 

 

 

 

 

130115 CANARIE VOYAGE 1 054

Le village est divisé en 3 zones urbaines. Les maisons de pêcheurs et restaurants sont disposées en bordure du port, tandis que le village moderne est construit derrière cet alignement. Un lotissement de villas touristiques, toutes identiques, a été bâti au nord du village.

D’un point de vue touristique ce village est principalement occupé par les allemands pendant la saison hivernale et on y entend plus la langue de Goethe que la langue de Cervantès.

 

 

 

 

 

 

 

 

140102 CANARIES VOYAGE 2 135

Depuis le port et la plage attenante la vue est ouverte sur de magnifiques falaises et des montagnes verdoyantes. Au pied des falaises et à quelques encablures de la sortie du port un piton rocheux impressionnant et de toute beauté est érigé sur la surface de l’eau. Il est l’attraction touristique du village et est dénommé « El dedo de Dios » (le doigt de Dieu). La forme de ce piton rocheux ne me rappelant aucunement la forme d’un doigt je me suis renseigné sur La raison de l’appellation de ce monument naturel.

A l’origine la masse du piton était prolongée par une colonne naturelle de basalte et l’ensemble figurait parfaitement une main fermée avec l’index pointant vers le ciel. Lors de la tempête tropicale Delta, en novembre 2005, la base de la colonne se rompit détruisant ce monument géologique vieux de 14 millions d’années et dont l’érosion commencée il y a environ 300 000 ans avait façonné sa forme caractéristique. Il reste désormais à trouver un nouveau nom à la nouvelle sculpture. 

Pour les amateurs de photographie le sujet reste cependant intéressant du matin à la fin de la journée grâce aux jeux de lumières changeants, créés par les embruns. Cette côte est balayée en permanence par les vents alizés. A l’ouest du village, en bordure de mer, les rouleaux sont également un émerveillement pour l’œil et l’objectif de l’appareil photo.

 

140102 CANARIES VOYAGE 2 031

Les coulées de lave de cette région ont également créé des formes de piscines naturelles le long de la côte. Piscines naturelles qui étaient utilisées par le peuple aborigène les Guanches pour pêcher. Une de ces piscines, située au nord du village, a été modifiée en piscine d’eau de mer permanente. Les orifices naturels des bords de l’excavation ont été bouchés par l’homme. Le bassin se remplit à marée haute et lorsque la mer se retire, l’eau emprisonnée devient calme permettant la baignade.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

140102 CANARIES VOYAGE 2 054

A Puerto de las Nieves la restauration est également un appel aux sens du plaisir. Le long des quais plusieurs restaurants vous proposent un large choix de plats, principalement des poissons du pays, avec des menus à un prix très bas et avec une grande qualité gastronomique. Je vous en parlerai dans un article dédié à la restauration sur l’île.

© Copyright 2016 Richard SANDER 

 

 

Posté par richardsander à 00:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


24 juin 2016

AGAETE (Île de Gran Canaria)

diaporama : AGAETE

C'est en me rendant à Puerto de la Nieves - PUERTO DE LAS NIEVES (île de Gran Canaria) - que je m'arrête dans la petite ville d’Agaete. C'est une halte parfaite en ce milieu de matinée ensoleillée.

130115 1 031

Je stationne mon véhicule dessous l’église de la Concepción, située dans le quartier historique et commence ma visite naturellement par cette paroisse à l’architecture hispanique. Ce nouveau temple paroissial fut construit en 1875 sur l’emplacement de l’ancien ermitage datant de 1515 et détruit par un incendie. La façade est organisée en retable avec un porche et des pilastres en pierre de taille rouge rehaussant le blanc du fronton. L’intérieur est très lumineux avec les murs et les plafonds voûtés  peints en blanc. Les colonnes et arches sont en pierre naturelle. La décoration est sobre, reposante et élégante avec des statues de chaque côté. La coupole au dessus de l’autel est éclairée par des baies vitrées tout comme l’ensemble de la nef. Les vitraux, aux couleurs douces, ont pour motifs des saints et saintes. Le rouge atténué des murs du chœur accentue le blanc du lieu de culte. Le retable aux tons bleutés et grisés soulignés par des dorures discrètes est orné de trois statues.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

130115 1 033

Sorti de l’église je traverse la place qui lui fait face et emprunte la rue principale, calle de la Concepción, dans la continuité. La ville est très calme. Toutes les façades sont peintes en blanc. Au début de cette rue, sur la gauche, j’admire deux bâtiments séparés par un passage piétonnier. Chacune des deux façades est dotée d’un magnifique balcon canarien tout en bois et les angles sont dégagés pour former une terrasse ou il doit faire bon de se reposer au milieu des plantes ornementales.

 

 

 

 

 

130115 1 039

Je poursuis ma promenade et arrive devant le bâtiment, sans étage, du Centre Culturel de la Ville et de l’UPA (Université Populaire d’Agaete). Par curiosité je rentre dans l’édifice et je suis surpris de découvrir que la construction est disposée sur deux niveaux dont le premier est en contrebas de la rue. Un patio à ciel ouvert est formé par le carré de quatre bâtiments constituants le Centre Culturel. Comme toujours la circulation entre les pièces se fait par une coursive extérieure en bois. Je reste quelques minutes dans la partie supérieure pour profiter de la quiétude et la beauté simple de ce patio.

 

 

 

 

130115 1 044 - copia

En continuation du Centre Culturel je m’arrête pour admirer, une fois de plus, deux balcons canariens au-dessus d’une pharmacie et d’une boutique. Au bout de la rue je fais une halte dans la cafétéria Dulceria la Esquina pour prendre le petit déjeuner. Dessous la rue de la Concepción se trouve l’entrée du jardin botanique – Huerto de las flores- d’Agaete, qui fera l’objet d’une prochaine visite. Un peu plus haut se trouve la Plaza Francisco de Armas, avec ses palmiers.

 

C’est sur le territoire de la commune d’Agaete que s’étend le Parc Naturel de Tamadaba, espace protégé qui possède la plus grande pinède de Pins Canariens de l’île. Dans cette pinède se situe le point le plus élevé d’Agaete à l’altitude de 1180 mètres.

 

© Copyright 2016 Richard SANDER

 

Posté par richardsander à 18:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 décembre 2015

LAS CANTERAS CRECHE DE NOËL (île Gran Canaria)

Diaporama : LAS CANTERAS CRECHE DE NOËL

 

DSC02130

Comme je vous l'ai présenté dans mon article précédent, Telde crèche de Noël, la tradition des crèches de la nativité en Gran Canaria est représentative de l'attachement des canariens au catholicisme.

Je vous présente la crèche de sable de Las Palmas de Gran Canaria, construite sur la plage de Las Canteras. Cette crèche présente différentes scènes de la nativité mais également quelques paysages canariens et un tableau surréaliste.

Les sculptures de cette année ont été exécutées par des sculpteurs de sable de renommée mondiale et issus de différents pays.

Cette année en l'espace des 5 premiers jours d'ouverture ce sont plus de 50 000 personnes qui ont visité cette œuvre d'art.

Les sculptures sont de dimension de 3 à 4 mètres de hauteur.

Vous trouverez le reportage photo dans le diaporama de LAS CANTERAS CRECHE DE NOËL.

 

© Copyright 2015 Richard SANDER

Posté par richardsander à 01:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 décembre 2015

TELDE CRECHE DE NOËL

Diaporama : TELDE CRECHE DE NOEL

La tradition des crèches de la nativité en Gran Canaria est représentative de l'attachement des canariens au catholicisme.

Je suis admiratif depuis plusieurs années de ce spectacle offert à tous. Les crèches sont créées dans tous les lieux de l'île de Gran Canaria.

Je vous présente celle de la ville de Telde, exposée devant l'église de San Gregorio en haut de la rue piétonne.

Cette crèche présente différents tableaux, sur une surface approximative de 40 m², des activités de la vie quotidienne en Gran Canaria dans les années 1940/1950. De nombreuses scènes sont en mouvement et les moulins actifs.

DSC01816

Les cultures traditionnelles de tomate et banane (platano)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC01808

L'élevage de moutons et chèvres avec en fond une représentation de cavernes (cuevas) habitat du peuple Guanche avant la conquista par l'Espagne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC01819

La vierge del pino de Teror

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC01840

Les jeux sportifs de démonstration de force

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC01833

Le labourage des terres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC01848

Les moulins actionnés par le vent ou l'eau ou un animal. Ces moulins ont chacun une fonction particulière qui est soit de puiser l'eau ou de moudre les grains de blé ou de maïs pour produire la farine de gofio. Sur cette photo les 3 types de moulins sont représentés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC01851

Les diverses architectures canariennes sont aussi exposées. Vous pourrez remarquer les toitures aux pentes incurvées. Ces toitures sont caractéristiques des charpentes avec plafonds à caisson. Sont aussi présents les balcons canariens en bois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC01827

Et bien sur la crèche de la nativité.

N'hésitez pas à prendre votre temps pour étudier chaque photo du diaporama. Vous y découvrirez une grande quantité de détails qui font l'histoire de Gran Canaria.

Vous trouverez le reportage photo dans le diaporama de TELDE CRECHE DE NOEL.

Pour les vidéos je vous invite à visiter ma page facebook :

https://www.facebook.com/richard.sander06

 

 

© Copyright 2015 Richard SANDER

Posté par richardsander à 00:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

16 décembre 2015

FIRGAS (île Gran Canaria)

Diaporama : FIRGAS

Située au nord de l'île et logée entre les villes d'Arucas et Moya, la communauté de Firgas mérite une halte lors de la visite dans cette partie de lîle de Gran Canaria.

Firgas fut fondée il y a plus de 500 ans (1488) et est célèbre pour ses sources thermales et ses eaux minérales gazeuses naturelles dont la production journalière est de 200 000 bouteilles.

C'est lors de l'une de mes visites d'Arucas - ARUCAS (île de Gran Canaria) - et Teror que je profite de découvrir cette petite ville perchée à 465 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Le centre historique est très petit mais d'une grande richesse culturelle.

DSC00225

C'est depuis la place principale de l'église que je commence ma visite en remontant le "paseo de las Islas Canarias". Cette ruelle en pente est aménagée de 7 sculptures représentant chacune des îles de l'archipel accompagnée de son armoirie et surmontée d'un tableau en faïence présentant un paysage particulier à l'île.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00260

Revenu en bas de cette ruelle je poursuis en prolongeant dans une ruelle descente "paseo de Gran Canaria", aménagée d'une cascade en pierre de taille dont l'eau jailli au pied d'une magnifique sculpture. Sur le mur côté église sont disposés 21 bancs, habillés de faïence, représentatifs de chacune des communes de l'île et surmonté de son blason.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00230

Je remonte sur la place de l'église paroissiale de San Roque, dont je ne peux pas voir l'intérieur car fermée à l'heure de ma visite. Cette église fut bâtie sur les ruines de l'ancien ermitage de San Juan de Ortega, Saint vénéré de Firgas. L'église est accolée au couvent Dominicain aujourd'hui disparu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00240

A quelques pas de l'église siège le bâtiment de la mairie ornementé d'un magnifique balcon typique canarien. C'est depuis l'extrémité de cette place que l'on peut admirer le nord de l'île, la mer et voir l'île de Tenerife. Malheureusement je ne pourrai pas vous offrir ces photos car lors de ma visite le temps était brumeux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00235

Je reste sur cette place pour découvrir l'ancien canal d'irrigation et d'alimentation en eau de la ville, qui servait également d'abreuvoir, à alimenter les moulins et aussi de lavoir. Ce canal d'irrigation fut la richesse de la ville de Firgas. Construit lors de la conquista de Gran Canaria il permit le développement de la culture de la canne à sucre et par conséquent fut le moteur de l'essor de la ville.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00243 - Copie

Lors de l'aménagement urbanistique de la ville les architectes eurent l'heureuse idée de valoriser ce canal en le présentant partiellement aux générations futures. En longeant la place je suis ce canal et découvre les anciens lavoirs ainsi que des tableaux descriptifs et photographiques en faïence.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00267

Et pour terminer l'après-midi je me rends à la bodega qui fait face à l'église pour savourer un bon dessert accompagné d'un excellent café. Suivant l'heure de la visite il peut être également dégusté un bon jambon de Serrano avec une coupe de vin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Copyright 2015 Richard SANDER

Posté par richardsander à 23:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

31 octobre 2015

LES VOYAGES DE CHRISTOPHE COLOMB (île Gran Canaria)

130112 CANARIE VOYAGE 1 368

Après la visite du musée de Christophe Colomb je vous invite à connaître les 4 voyages des découvertes et d'explorations qu'il fit.

Le passage par les îles Canaries se justifie par les vents d'Alizés porteurs d'est vers l'ouest. Egalement l'intérêt fut motivé par un ultime ravitaillement avant une longue traversée et d'éviter les zones de navigations portugaises plus au nord.

En ce sens Les Îles Canaries sont impliquées dans la découverte du nouveau continent.

 

 

 

 

 

 

DSC00493Le premier voyage de Christophe Colomb 1492-1493

L'expédition partit du port de Palos de la Frontera, au sud-ouest de l'Espagne sur la côte Atlantique, le 03 août 1492. Les 3 navires (Santa Maria, La pinta, La niña) firent escale à Las Palmas de Gran Canaria le 09 août 1492 et en repartirent le 06 septembre.

Cristophe Colomb rentra le 15 mars 1493 à Palos de la Frontera après l'escale de lisbonne le 4 mars 1493.

La porte des Amériques était ouverte.

DSC00494

DSC00495

DSC00496

Le deuxième voyage de Christophe Colomb 1493-1496

Le 25 septembre 1493 l'expédition, composée de 17 navires, partit du port de Cadix situé au sud-ouest de l'Espagne. Elle fit escale à Las Palmas de Gran Canaria.

Le retour à Cadix eut lieu le 11 juin 1496.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00497

DSC00498

Le troisième voyage de Christophe Colomb 1498-1500

C'est une flotte de 6 navires qui quitta le 30 mai 1498 le port de Sanlucar de Barrameda, situé à côté de Cadix.

Cette fois l'escale n'eut pas lieu à Las Palmas. Les eaux entre les îles de Tenerife, Gran Canaria, Fuerteventura et Lanzarote étaient sillonnées par les pirates. Colomb contourne l'archipel par le nord et fit escale dans l'île de La Gomera située à l'ouest de l'île de Tenerife.

Le retour à Cadix eut lieu le 20 novembre 1500.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00499

DSC00500

Le quatrième voyage de Christophe Colomb 1502-1504

La flotte composée de 4 navires quitta le 09 mai 1502 le port de Cadix.

Pour cet ultime voyage Colomb fit escale à Las Palmas de Gran Canaria.

Les 4 navires furent perdus dans les Antilles et Colomb rentra à Cadix avec des bâtiments de secours le 7 novembre 1504.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00506

En observant la carte des voyages de Christophe Colomb nous constatons qu'il n'a jamais accosté en Amérique du Nord. Il découvrit l'Amérique Centrale, les Antilles, et accosta dans le nord-est de l'Amérique du Sud.

Pour l'ensemble de ces navigations et découvertes les îles Canaries ont joué un rôle important permettant à Christophe Colomb de découvrir les Amériques alors qu'il cherchait à rejoindre les Indes.

 

 

 

 

 

 

 

DSC00505

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00501DSC00502

DSC00503DSC00504

© Copyright 2015 Richard SANDER

Posté par richardsander à 20:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :