LE BAROUDEUR DES ILES CANARIES certains rêvent leur vie.....d'autres vivent leurs rêves

24 juin 2016

LE CLIMAT LE PLUS TEMPÉRÉ DE LA PLANÈTE - LAT: 28°06'45"N LONG: 015°26'27"O

140711 Richard compresse

 

J’ai connu pratiquement toutes les températures du globe : les températures chaudes, torrides et sèches des déserts, chaudes et humides des forêts tropicales mais aussi les froids glaciaux au-delà du cercle polaire arctique et ceux des plateaux continentaux. J’ai connu aussi des régions où les pluies sont permanentes. Toutes ces conditions climatiques me sont devenues désagréables.

J’ai toujours rêvé de vivre dans un point du globe où les températures sont douces et présentent peu d’écart entre le jour et la nuit ainsi qu’entre l’hiver et l’été. Une région ou la pluviométrie serait faible mais sans un paysage désertique ou aride. Une région avec une ville agréable à vivre, des paysages où se promener et la mer pour se baigner toute l’année.

 J’ai connu cet endroit du globe quand j’étais jeune, je l’ai redécouvert il y a quelques années et je vous y invite……

 Pour en savoir plus cliquez sur ce lien : http://www.lemeilleurclimatdumonde.com

le site tourisme Gran Canaria : http://www.grancanaria.com/patronato_turismo/1321.0.html

 

 

Posté par richardsander à 18:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


AGAETE (Île de Gran Canaria)

diaporama : AGAETE

Lien à visiter :

http://grancanaria.com/patronato_turismo/A-la-decouverte-d-Agaete.14041.0.html

C'est en me rendant à Puerto de la Nieves - PUERTO DE LAS NIEVES (île de Gran Canaria) - que je m'arrête dans la petite ville d’Agaete. C'est une halte parfaite en ce milieu de matinée ensoleillée.

130115 1 031

Je stationne mon véhicule dessous l’église de la Concepción, située dans le quartier historique et commence ma visite naturellement par cette paroisse à l’architecture hispanique. Ce nouveau temple paroissial fut construit en 1875 sur l’emplacement de l’ancien ermitage datant de 1515 et détruit par un incendie. La façade est organisée en retable avec un porche et des pilastres en pierre de taille rouge rehaussant le blanc du fronton. L’intérieur est très lumineux avec les murs et les plafonds voûtés  peints en blanc. Les colonnes et arches sont en pierre naturelle. La décoration est sobre, reposante et élégante avec des statues de chaque côté. La coupole au dessus de l’autel est éclairée par des baies vitrées tout comme l’ensemble de la nef. Les vitraux, aux couleurs douces, ont pour motifs des saints et saintes. Le rouge atténué des murs du chœur accentue le blanc du lieu de culte. Le retable aux tons bleutés et grisés soulignés par des dorures discrètes est orné de trois statues.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

130115 1 033

Sorti de l’église je traverse la place qui lui fait face et emprunte la rue principale, calle de la Concepción, dans la continuité. La ville est très calme. Toutes les façades sont peintes en blanc. Au début de cette rue, sur la gauche, j’admire deux bâtiments séparés par un passage piétonnier. Chacune des deux façades est dotée d’un magnifique balcon canarien tout en bois et les angles sont dégagés pour former une terrasse ou il doit faire bon de se reposer au milieu des plantes ornementales.

 

 

 

 

 

130115 1 039

Je poursuis ma promenade et arrive devant le bâtiment, sans étage, du Centre Culturel de la Ville et de l’UPA (Université Populaire d’Agaete). Par curiosité je rentre dans l’édifice et je suis surpris de découvrir que la construction est disposée sur deux niveaux dont le premier est en contrebas de la rue. Un patio à ciel ouvert est formé par le carré de quatre bâtiments constituants le Centre Culturel. Comme toujours la circulation entre les pièces se fait par une coursive extérieure en bois. Je reste quelques minutes dans la partie supérieure pour profiter de la quiétude et la beauté simple de ce patio.

 

 

 

 

130115 1 044 - copia

En continuation du Centre Culturel je m’arrête pour admirer, une fois de plus, deux balcons canariens au-dessus d’une pharmacie et d’une boutique. Au bout de la rue je fais une halte dans la cafétéria Dulceria la Esquina pour prendre le petit déjeuner. Dessous la rue de la Concepción se trouve l’entrée du jardin botanique – Huerto de las flores- d’Agaete, qui fera l’objet d’une prochaine visite. Un peu plus haut se trouve la Plaza Francisco de Armas, avec ses palmiers.

 

C’est sur le territoire de la commune d’Agaete que s’étend le Parc Naturel de Tamadaba, espace protégé qui possède la plus grande pinède de Pins Canariens de l’île. Dans cette pinède se situe le point le plus élevé d’Agaete à l’altitude de 1180 mètres.

 

© Copyright 2016 Richard SANDER

 

Posté par richardsander à 18:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 décembre 2015

LAS CANTERAS CRECHE DE NOËL (île Gran Canaria)

Diaporama : LAS CANTERAS CRECHE DE NOËL

 

DSC02130

Comme je vous l'ai présenté dans mon article précédent, Telde crèche de Noël, la tradition des crèches de la nativité en Gran Canaria est représentative de l'attachement des canariens au catholicisme.

Je vous présente la crèche de sable de Las Palmas de Gran Canaria, construite sur la plage de Las Canteras. Cette crèche présente différentes scènes de la nativité mais également quelques paysages canariens et un tableau surréaliste.

Les sculptures de cette année ont été exécutées par des sculpteurs de sable de renommée mondiale et issus de différents pays.

Cette année en l'espace des 5 premiers jours d'ouverture ce sont plus de 50 000 personnes qui ont visité cette œuvre d'art.

Les sculptures sont de dimension de 3 à 4 mètres de hauteur.

Vous trouverez le reportage photo dans le diaporama de LAS CANTERAS CRECHE DE NOËL.

 

© Copyright 2015 Richard SANDER

Posté par richardsander à 01:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 décembre 2015

TELDE CRECHE DE NOËL

Diaporama : TELDE CRECHE DE NOEL

La tradition des crèches de la nativité en Gran Canaria est représentative de l'attachement des canariens au catholicisme.

Je suis admiratif depuis plusieurs années de ce spectacle offert à tous. Les crèches sont créées dans tous les lieux de l'île de Gran Canaria.

Je vous présente celle de la ville de Telde, exposée devant l'église de San Gregorio en haut de la rue piétonne.

Cette crèche présente différents tableaux, sur une surface approximative de 40 m², des activités de la vie quotidienne en Gran Canaria dans les années 1940/1950. De nombreuses scènes sont en mouvement et les moulins actifs.

DSC01816

Les cultures traditionnelles de tomate et banane (platano)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC01808

L'élevage de moutons et chèvres avec en fond une représentation de cavernes (cuevas) habitat du peuple Guanche avant la conquista par l'Espagne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC01819

La vierge del pino de Teror

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC01840

Les jeux sportifs de démonstration de force

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC01833

Le labourage des terres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC01848

Les moulins actionnés par le vent ou l'eau ou un animal. Ces moulins ont chacun une fonction particulière qui est soit de puiser l'eau ou de moudre les grains de blé ou de maïs pour produire la farine de gofio. Sur cette photo les 3 types de moulins sont représentés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC01851

Les diverses architectures canariennes sont aussi exposées. Vous pourrez remarquer les toitures aux pentes incurvées. Ces toitures sont caractéristiques des charpentes avec plafonds à caisson. Sont aussi présents les balcons canariens en bois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC01827

Et bien sur la crèche de la nativité.

N'hésitez pas à prendre votre temps pour étudier chaque photo du diaporama. Vous y découvrirez une grande quantité de détails qui font l'histoire de Gran Canaria.

Vous trouverez le reportage photo dans le diaporama de TELDE CRECHE DE NOEL.

Pour les vidéos je vous invite à visiter ma page facebook :

https://www.facebook.com/richard.sander06

 

 

© Copyright 2015 Richard SANDER

Posté par richardsander à 00:45 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

16 décembre 2015

FIRGAS (île Gran Canaria)

Diaporama : FIRGAS

Située au nord de l'île et logée entre les villes d'Arucas et Moya, la communauté de Firgas mérite une halte lors de la visite dans cette partie de lîle de Gran Canaria.

Firgas fut fondée il y a plus de 500 ans (1488) et est célèbre pour ses sources thermales et ses eaux minérales gazeuses naturelles dont la production journalière est de 200 000 bouteilles.

C'est lors de l'une de mes visites d'Arucas - ARUCAS (île de Gran Canaria) - et Teror que je profite de découvrir cette petite ville perchée à 465 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Le centre historique est très petit mais d'une grande richesse culturelle.

Page web intéressante à lire :

http://www.grancanaria.com/patronato_turismo/Descubre-Firgas.13988.0.html

DSC00225

C'est depuis la place principale de l'église que je commence ma visite en remontant le "paseo de las Islas Canarias". Cette ruelle en pente est aménagée de 7 sculptures représentant chacune des îles de l'archipel accompagnée de son armoirie et surmontée d'un tableau en faïence présentant un paysage particulier à l'île.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00260

Revenu en bas de cette ruelle je poursuis en prolongeant dans une ruelle descente "paseo de Gran Canaria", aménagée d'une cascade en pierre de taille dont l'eau jailli au pied d'une magnifique sculpture. Sur le mur côté église sont disposés 21 bancs, habillés de faïence, représentatifs de chacune des communes de l'île et surmonté de son blason.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00230

Je remonte sur la place de l'église paroissiale de San Roque, dont je ne peux pas voir l'intérieur car fermée à l'heure de ma visite. Cette église fut bâtie sur les ruines de l'ancien ermitage de San Juan de Ortega, Saint vénéré de Firgas. L'église est accolée au couvent Dominicain aujourd'hui disparu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00240

A quelques pas de l'église siège le bâtiment de la mairie ornementé d'un magnifique balcon typique canarien. C'est depuis l'extrémité de cette place que l'on peut admirer le nord de l'île, la mer et voir l'île de Tenerife. Malheureusement je ne pourrai pas vous offrir ces photos car lors de ma visite le temps était brumeux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00235

Je reste sur cette place pour découvrir l'ancien canal d'irrigation et d'alimentation en eau de la ville, qui servait également d'abreuvoir, à alimenter les moulins et aussi de lavoir. Ce canal d'irrigation fut la richesse de la ville de Firgas. Construit lors de la conquista de Gran Canaria il permit le développement de la culture de la canne à sucre et par conséquent fut le moteur de l'essor de la ville.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00243 - Copie

Lors de l'aménagement urbanistique de la ville les architectes eurent l'heureuse idée de valoriser ce canal en le présentant partiellement aux générations futures. En longeant la place je suis ce canal et découvre les anciens lavoirs ainsi que des tableaux descriptifs et photographiques en faïence.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00267

Et pour terminer l'après-midi je me rends à la bodega qui fait face à l'église pour savourer un bon dessert accompagné d'un excellent café. Suivant l'heure de la visite il peut être également dégusté un bon jambon de Serrano avec une coupe de vin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Copyright 2015 Richard SANDER

Posté par richardsander à 23:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


31 octobre 2015

LES VOYAGES DE CHRISTOPHE COLOMB (île Gran Canaria)

130112 CANARIE VOYAGE 1 368

Après la visite du musée de Christophe Colomb je vous invite à connaître les 4 voyages des découvertes et d'explorations qu'il fit.

Le passage par les îles Canaries se justifie par les vents d'Alizés porteurs d'est vers l'ouest. Egalement l'intérêt fut motivé par un ultime ravitaillement avant une longue traversée et d'éviter les zones de navigations portugaises plus au nord.

En ce sens Les Îles Canaries sont impliquées dans la découverte du nouveau continent.

 

 

 

 

 

 

DSC00493Le premier voyage de Christophe Colomb 1492-1493

L'expédition partit du port de Palos de la Frontera, au sud-ouest de l'Espagne sur la côte Atlantique, le 03 août 1492. Les 3 navires (Santa Maria, La pinta, La niña) firent escale à Las Palmas de Gran Canaria le 09 août 1492 et en repartirent le 06 septembre.

Cristophe Colomb rentra le 15 mars 1493 à Palos de la Frontera après l'escale de lisbonne le 4 mars 1493.

La porte des Amériques était ouverte.

DSC00494

DSC00495

DSC00496

Le deuxième voyage de Christophe Colomb 1493-1496

Le 25 septembre 1493 l'expédition, composée de 17 navires, partit du port de Cadix situé au sud-ouest de l'Espagne. Elle fit escale à Las Palmas de Gran Canaria.

Le retour à Cadix eut lieu le 11 juin 1496.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00497

DSC00498

Le troisième voyage de Christophe Colomb 1498-1500

C'est une flotte de 6 navires qui quitta le 30 mai 1498 le port de Sanlucar de Barrameda, situé à côté de Cadix.

Cette fois l'escale n'eut pas lieu à Las Palmas. Les eaux entre les îles de Tenerife, Gran Canaria, Fuerteventura et Lanzarote étaient sillonnées par les pirates. Colomb contourne l'archipel par le nord et fit escale dans l'île de La Gomera située à l'ouest de l'île de Tenerife.

Le retour à Cadix eut lieu le 20 novembre 1500.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00499

DSC00500

Le quatrième voyage de Christophe Colomb 1502-1504

La flotte composée de 4 navires quitta le 09 mai 1502 le port de Cadix.

Pour cet ultime voyage Colomb fit escale à Las Palmas de Gran Canaria.

Les 4 navires furent perdus dans les Antilles et Colomb rentra à Cadix avec des bâtiments de secours le 7 novembre 1504.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00506

En observant la carte des voyages de Christophe Colomb nous constatons qu'il n'a jamais accosté en Amérique du Nord. Il découvrit l'Amérique Centrale, les Antilles, et accosta dans le nord-est de l'Amérique du Sud.

Pour l'ensemble de ces navigations et découvertes les îles Canaries ont joué un rôle important permettant à Christophe Colomb de découvrir les Amériques alors qu'il cherchait à rejoindre les Indes.

 

 

 

 

 

 

 

DSC00505

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DSC00501DSC00502

DSC00503DSC00504

© Copyright 2015 Richard SANDER

Posté par richardsander à 20:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 octobre 2015

CASA COLON LAS PALMAS (île de Gran Canaria)

Diaporama : CHRISTOPHE COLOMB MUSEE

140731 CANARIES VOYAGE 3 122

Casa Colon désigne "la maison de Christophe Colomb". C'est un lieu à visiter impérativement à Las Palmas. Les corps de bâtiment sont beaux et d'une grande richesse architecturale. Les architectes ont tenu à respecter les caractéristiques de l'architecture mudejar des pays hispaniques. Mais avant de commencer cette visite il faut savoir que cette maison n'appartenait pas à Christophe Colomb. L'ensemble de la construction n'existait pas en 1492. Seul était construit au même emplacement le palais du gouverneur de Gran Canaria. Palais disparu et sur l'emplacement duquel furent construits différentes demeures aux 18e, 19e et 20e siècles. La visite de Christophe Colomb,  lors de ses trois arrêts à Gran Canaria, en la demeure du gouverneur n'est pas une certitude.

Je vous donne 2 liens de pages web intéressantes à visiter, car en langue française :

Le musée Christophe Colomb (avec choix de la langue en français)

 http://www.casadecolon.com/

Le guide de visite du musée Christophe Colomb en français

http://www.casadecolon.com/documents/254731/255894/Gu%C3%ADa+de+la+Casa+de+Col%C3%B3n+franc%C3%A9s.pdf/6610237f-c806-4a5a-95b0-990f59ef1eac

Casa Colon est située dans le quartier historique de Vegueta à Las Palmas, et placée juste derrière la cathédrale de Santa Ana. En 1950 le gouvernement de Gran Canaria décida d'acheter l'ensemble des demeures de ce pâté de maison pour en faire un musée et des salles d'expositions dédiés à l'étude, l'investigation, la diffusion de l'histoire de Gran Canaria et de ses relations avec l'Amérique. De 1950 à 1960 les architectes ont travaillé à réunir les bâtiments dont certaines zones sont originelles du 16e siècle. A l'intérieur de cet édifice les 4 patios ont été conservés, mais largement réaménagés avec un thème pour chacun.

DSC05347

Les façades ont été redistribuées pour donner une cohérence à l'unification des bâtiments. Certains éléments ont été récupérés sur d'anciennes demeures de la vieille ville, d'autres sont contemporains des années de la rénovation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

140731 CANARIES VOYAGE 3 132

La porte monumentale ouest date de la rénovation. Elle est composée de pierre rose de Teror (Gran Canaria).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

130112 CANARIE VOYAGE 1 344

Le portail monumental de la façade sud est en pierre provenant de la carrière de Tirma (Gran Canaria).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

130112 CANARIE VOYAGE 1 347

Les baies de fenêtres et balcons sont différents suivant le bâtiment auquel ils appartenaient.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

130112 CANARIE VOYAGE 1 358

Chaque patio possède son architecture et les éléments construits proviennent d'édifices détruits et d'époques différentes. Les patios ont été reliés.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

130112 CANARIE VOYAGE 1 369

Le patio de armas. C'est par ce patio que le public accède aux pièces et autres corps de bâtiment. Le centre du patio est planté d'arbres et de végétaux. Une fontaine, avec un abreuvoir, est appuyée contre un mur. La circulation supérieure est soutenue par des colonnes en bois, posée sur des sabots de pierre. La toiture de la circulation est également posée sur des colonnes en bois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

130112 CANARIE VOYAGE 1 386

Le patio de l'université. L'aménagement de ce patio est de la décade des années 50. Il est distribué sur 2 niveaux avec une circulation extérieure en forme de fer à cheval. Les colonnes de la partie basse sont en pierre d'Arucas (Gran Canaria). Les colonnes de la partie supérieure sont en bois d'essence de pin. Ce patio doit son nom au fait d'avoir abrité le siège de l'université internationale Perez Galdo de 1962 à 1989.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

130112 CANARIE VOYAGE 1 379

Le patio du puits. Tout simplement parce que en son centre siège un puits gothique. Les arches et colonnes en pierre proviennent du couvent de Santo Domingo à Las Palmas. Ce couvent fut détruit à la fin du 16e siècle par une attaque de pirates. Le portail monumental fut dessiné par les architectes lors de la rénovation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le patio des gentilshommes dans l'ancienne demeure des hidalgos. Malheureusement ce patio n'est pas accessible au public. Ce qui est dommage car il est celui qui est d'époque avec ses circulations extérieures et escaliers en bois de pin des canaries datant du 18e siècle. Pour le voir je vous envoie sur cette page internet :

http://www.casadecolon.com/web/casa-colon/el-patio-de-los-hidalgos

130112 CANARIE VOYAGE 1 375

La crypte, située sous le patio du puits, abrite une exposition intéressante d'objets précolombiens datant d'avant l'arrivée des espagnols en Amérique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

130112 CANARIE VOYAGE 1 381

Les salles du rez de chaussée sont dédiées aux voyages de Christophe Colomb. L'une d'elle est aménagée avec la réplique de la cabine du navigateur.

A l'étage ce sont les salles des expositions permanentes d'œuvres artistiques. Ces salles ont des plafonds avec des charpentes en bois spécifiques aux îles Canaries.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Copyright 2015 Richard SANDER

 

 

Posté par richardsander à 18:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 octobre 2015

PLAYA DE PATALAVACA (île Gran Canaria)

Diaporama : PLAYA PATALAVACA

Au sud de l'île, playa de Patalavaca fait partie de la commune de Arguineguin située à mi parcours entre Maspalomas et Puerto Mogan. Le sud de Gran Canaria est assuré d'un ensoleillement permanent été comme hiver, avec des températures stables et agréables toute l'année. C'est par l'autoroute GC1 que je rejoins Arguineguin puis par la route côtière GC500 que j'arrive  a Playa de Patalavaca. Je stationne mon véhicule dans le parking public du complexe hôtelier de Anfi del Mar. On peut s'y rendre également par bus depuis Las Palmas ou depuis d'autres villes. Consultez les horaires des lignes de transport de la compagnie Global sur la page web:

http://www.globalsu.net/

Les bus vous amèneront directement aux différentes plages.

En 1965 cette côte rocheuse était totalement sauvage, sans aucune construction. Seules existaient des plages de sable connues et fréquentées par les insulaires. Le développement touristique des années 1970 attira les investisseurs nordiques en quête de soleil  pour la clientèle des pays de l'Europe du nord. En 1970 les premiers complexes hôteliers apparaissent avec une explosion de créations en 1980 jusqu'au village d'Arguineguin.

Playa de Patalavaca est en prolongement de playa de la Verga et Playa Anfi del Mar. Ces trois plages bordent une baie à l'abri des vagues.

 

150415 CANARIES 001

Playa Anfi del Mar.

Je quitte à pied le parking situé au-dessus de la plage que je rejoins par un des ascenseurs. Au niveau bas je me retrouve dans la zone commerciale des boutiques. Après une visite de  ces dernières je sors pour déboucher sur la plage de sable, parfaitement blanc, importé de l'île de Fuerteventura. Playa Anfi del Mar fut construite dans les années 1980 en emprise sur Playa de la Verga. Bien qu'exploitée commercialement Playa Anfi del Mar est une plage publique où chacun peut profiter à son aise de la plage et de la mer.

 

 

 

 

 

 

150415 CANARIES 021

Je commence ma promenade par le jardin tropical, puis l'île artificielle abritant le petit port de plaisance. Je longe la plage bordée par les terrasses des bars et restaurants pour arriver sur la zone de Playa de la Verga avec sa plage chaleureuse de sable naturel couleur havane clair grisé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

150415 CANARIES 011

Puis je continue la promenade jusqu'à la plage de Patalavaca. L'architecture urbanistique des bâtiments correspond parfaitement aux années 1970. Certains bâtiments sont des ensembles hôteliers d'autres sont des copropriétés. La plage a gardé sa nature originelle. La promenade est également pourvue de nombreuses terrasses de bars et restaurants. De ce côté les établissements de restauration sont plus proches de la cuisine typique canarienne faite maison (comida casera)

 

 

 

 

 

 

 

 

150415 CANARIES 012

Au bout de la plage de Patalavaca je dépasse la pointe de la côte et poursuis mon chemin le long des falaises. Je longe la côte rocheuse au pied des falaises, sans plage, pendant une vingtaine de minute puis arrive à nouveau au pied d'ensembles hôteliers modernes avec piscines.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

150415 CANARIES 014

Au détour de l'un deux je découvre une plage avec une piscine d'eau de mer constituée d'une barrière de béton formant retenue d'eau à marée basse. Le lieu est sympathique et agrémenté d'espaces verts et palmiers. Je suis à l'entrée de la ville d'Arguineguine, avec ses constructions des années 1970. Je quitte la côte et visite les rues aux nombreuses boutiques et terrasses de bars et restaurants.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

130113 CANARIE VOYAGE 1 004

Je profite de l'une de ces terrasses pour faire une halte et boire, car la soif se fait présente. Les rues sont calmes et reposantes. Après cette halte je poursuis mon chemin pour rejoindre la plage d'Arguineguine. C'est une grande plage naturelle au sable fin et grisé. Je longe la plage pour rejoindre la vielle ville et son port.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

130113 CANARIE VOYAGE 1 005

Je suis au terme de ma promenade et étant l'heure de déjeuner, je choisis un restaurant canarien à la cuisine maison avec vue sur la plage. Cette promenade m'a permis de découvrir un lieu très touristique mais qui permet de passer des vacances sympathiques, ayant des établissements de restauration et bars à des prix très raisonnables avec une cuisine de qualité.

Pour faire cette promenade virtuellement n'hésitez pas à utiliser les moteurs de recherche internet en écrivant "PLAYA PATALAVACA GRAN CANARIA" ou "ARGUINEGUINE"

Je vous recommande ce lien pour plus d'informations détaillées.

http://toponimograncanaria.blogspot.com.es/2012/11/patalavaca-playa-de-mogan.html

 

© Copyright 2015 Richard SANDER

Posté par richardsander à 21:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 octobre 2015

MASPALOMAS (île Gran Canaria)

diaporama : MASPALOMAS

 

130113 CANARIE VOYAGE 1 098

Situé au sud de l'île, Maspalomas est le point de plus austral de Gran Canaria. Sa plage immense s'étend jusqu'à Playa del Inglès,  situé à l'est de l'immense domaine des dunes de sable.

Le sud de l'île de Gran Canaria présente la particularité d'un ensoleillement permanent été comme hiver, avec des températures stables et agréables toute l'année.

C'est par l'autouroute GC1 que je rejoins Maspalomas. On peut s'y rendre également par bus depuis Las Palmas ou depuis d'autres villes. Consultez les horaires des lignes de transport de la compagnie Global sur la page web:

http://www.globalsu.net/

Les bus vous amèneront au pied du phare à 100 mètres des plages.

 

130113 CANARIE VOYAGE 1 128

Avec la commodité de la voiture je profite de visiter l'immense zone touristique. Les avenues sont larges et la densité de circulation est très faible. La végétation est importante. De nombreux espaces verts, des terrains de golf, des palmiers et les arbres apportent la fraicheur et la douceur à ce site. La majorité des constructions ne dépasse pas deux niveaux ce qui préserve le panorama. Au loin j'aperçois à droite du phare de Maspalomas une grande basilique ayant une architecture semblable à celle de l'église Nuestra Señora de La Candelaria de la ville d'ingenio, voir article   AU SUD DE TELDE (île de Gran Canaria).

 

 

 

 

130113 CANARIE VOYAGE 1 028

 

Je décide d'aller visiter l'édifice et à ma surprise il ne s'agit pas d'une église mais d'un hôtel et thalassothérapie 5 étoiles portant le nom de Lopesan Villa del Conde. L'extérieur est extraordinaire avec la réplique d'une place de village et de sa fontaine. L'intérieur majestueux est telle une cathédrale à la décoration parfaite. En fait le bâtiment principal n'est que le hall de l'hôtel. Les habitations sont situées de l'autre côté de l'édifice et regroupées en petits bâtiments formant un village avec ses espaces verts, ses lagons et accès à la plage.

 

 

 

 

 

 

 

130113 CANARIE VOYAGE 1 107L'étape suivante me mène au phare de Maspalomas. C'est à pied que je continue ma visite. J'emprunte la promenade du bord de mer qui longe les terrasses des restaurants et cafés ainsi que les boutiques. Arrivé au pied du phare je peux admirer son charisme. Construit sous la direction de l'ingénieur Juan de Leon y Castillo, voir article CASA MUSEO LEON Y CASTILLO (île de Gran Canaria), il a fêté en février 2015 ses 125 ans d'existence et de services à la navigation. La promenade aménagée débouche sur la plage. Je continue à longer la côte de sable, pieds nus. Je passe devant l'hôtel Faro qui offre une sortie directe sur la plage à sa clientèle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

130113 CANARIE VOYAGE 1 081

Plus loin j'arrive à un plan d'eau, fermé à la mer par une barrière de sable, et de l'autre côté de celui-ci je vois les dunes. Je n'hésite pas et poursuis mon chemin pour découvrir ce domaine naturel formé de dunes et d'oasis. Depuis le sommet d'une dune j'ai une vue sur la mer au sud, sur les montagnes vers le nord et d'ici je vois Roque Nublo, voir article ROQUE NUBLO (île de Gran Canaria). A l'est j'aperçois Playa del Inglès. Je me promène un long moment au milieu de cette mer de sable avant de rejoindre le plan d'eau qui est un territoire ornithologique. A la sortie de la barrière de sable je prends la contre allée de la plage.

 

  

 

 

 

 

130113 CANARIE VOYAGE 1 111

Ce passage est animé de nombreux restaurants. Arrivé à quelques pas du Phare je décide de faire une halte au Café de Paris, dépendance de l'hôtel Faro, pour profiter des bienfaits d'un grand cocktail de fruits frais et d'une excellente pâtisserie. La vue sur la mer depuis la terrasse du Café de Paris est splendide.

 

 

 

  

© Copyright 2015 Richard SANDER

 

 

Posté par richardsander à 01:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 octobre 2015

PUERTO MOGAN (île de Gran Canaria)

diaporama : PUERTO MOGAN

131229 CANARIES VOYAGE 2 023

La côte sud de l'île de Gran Canaria offre de nombreuses plages et villages qui sont prisés par les touristes mais également par les insulaires.  

Puerto Mogan, situé à l'extrémité sud de l'île, est un charmant petit port de pêche et de tourisme avec une plage à dimension humaine.

Le sud de l'île de Gran Canaria présente la particularité d'un ensoleillement permanent été comme hiver, avec des températures stables et agréables toute l'année.

 

 

 

 

131229 CANARIES VOYAGE 2 037

A la différence des autres sites touristiques voisins, l'extension de ce village de pêcheurs à été construite dans l'esprit d'une cité lacustre avec le respect de l'architecture de Gran Canaria.

C'est par l'autoroute GC1 que je rejoins, depuis Las Palmas, le village de Puerto Mogan. Deux moyens de parcourir la distance. Par bus depuis la gare routière de San Telmo, située au sud de la ville de Las Palmas, ou en voiture.

La gare routière est située à l'entrée de la ville, ainsi qu'un des parkings voitures.

 

 

 

 

131229 CANARIES VOYAGE 2 053

C'est de ce lieu que je commence ma promenade en longeant les quais de la rivière del barranco de Mogan. Après 500 mètres parcourus je traverse la rivière par le pont en bois et sur l'autre berge je me retrouve au pied du village de pêcheurs. Les maisons sont accrochées sur les flancs rocheux de la montagne.

 

 

 

 

 

 

131229 CANARIES VOYAGE 2 011

Tranquillement je monte les marches des escaliers qui tiennent lieu de ruelles. Le passage entre les maisons est parfois étroit. L'ascension me permet de découvrir des scènes décoratives en faïence collées sur certaines façades et des paliers avec des plantes en pot. Ici règne la douceur de vivre malgré la rudesse de la montée. J'ai une pensée envers ces habitants qui ont choisi de vivre sur ces hauteurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

131229 CANARIES VOYAGE 2 025

J'arrive enfin au point ultime du village et depuis le mirador aménagé je découvre Puerto Mogan avec la ville lacustre, le port, la plage et les rangées de restaurants et commerces qui la longent.

 

 

 

 

 

DSC05513

Je descends par l'autre chemin du village et je rejoins la cité lacustre. La plupart des maisons font parti d'un ensemble hôtelier, les autres sont privatives mais louées aux touristes. Les façades blanches font ressortir la couleur des bougainvilliers rouges, mauves et orange. Des ponts franchissent les canaux qui traversent les constructions. Je me dirige vers la plage en empruntant un passage couvert dont les murs sont décorés en relief de scènes de la vie quotidienne.

 

 

 

 

 

131229 CANARIES VOYAGE 2 060

J'arrive à la plage et ayant prévu de m'y arrêter pour me reposer j'ai apporté ma serviette de bain. La plage est calme car nous sommes en semaine. Il faut toujours éviter de venir à la plage le samedi ou le dimanche car il y a foule. De même pour ceux qui aiment le calme le vendredi n'est pas des plus indiqués car c'est le jour du marché et il est difficile de circuler à pied dans les rues.

 

 

 

 

 

 

IMG_1395

Le début d'après-midi est entamé et je quitte la bande de sable pour aller manger dans l'un des nombreux restaurants avant de rentrer chez moi.

 

 

 

 

 

© Copyright 2015 Richard SANDER

 

 

Posté par richardsander à 22:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :