Coordonnées : 27º59’27’’N – 15º22’07’’W

1 DSC03409 copyright 2020 Richard SANDER

Aujourd`hui je vous emmène en promenade le long des quais du port de pêche et de plaisance de Taliarte, situé sur la côte de la ville de Telde.

En tant qu’ancien marin, j’ai toujours eu une attirance pour les ports maritimes. J’adore flâner le long des quais et regarder les bateaux de pêche ainsi que les voiliers et  bateaux de plaisance.

Lorsque l’on vient en voiture il est facile de se garer soit dans la zone d’accès nord, soit du côté sud dans la zone résidentielle.

2 DSC04232 copyright 2021 Richard SANDER

Le port a une capacité d’accueil de 208 postes d’amarrage. L’entrée maritime au port a une largeur de 51 mètres. La digue est, orientée nord-sud, a une longueur de 330 mètres. La digue ouest, orientée ouest-est, quant à elle mesure 81 mètres de longueur.

A l’entrée du port est implanté le chantier naval de Taliarte.

3 DSC04244 copyright 2021 Richard SANDER

4 DSC04242 copyright 2021 Richard SANDER

5 DSC04254 copyright 2021 Richard SANDER

Le quai ouest est connecté à 5 pontons flottants. Le premier est réservé aux activités des entreprises du port et les 4 suivants aux unités de plaisance. Le long de ce quai se trouve le centre de formation de sécurité et de sauvetage maritime. Dans son prolongement est installée  la banque espagnole des algues. Sur les hauteurs ouest et nord sont disposés l’Institut Canarien des Sciences Maritimes et le centre de recherche de la Plateforme Océanique des îles Canaries.

6 DSC04271 copyright 2021 Richard SANDER

Au nord du port se détache le phare de Taliarte.

7 DSC04256 copyright 2021 Richard SANDER

8 DSC04257 copyright 2021 Richard SANDER

9 DSC04263 copyright 2021 Richard SANDER

Le long de ce quai j’aime prendre mon temps à regarder les embarcations amarrées aux pontons. Depuis ce côté je peux voir également les bateaux de pêche, aux différentes couleurs, amarrés le long de la digue opposée.

Arrivé au fond du port, là où est située la cale de mise à l’eau, je passe sous le phare pour aller rejoindre le quai de pêche.

Ce quai très large est bien protégé des coups de mer par une muraille haute. Le long de ce quai sont amarrées quelques barcasses de pêche désarmées et laissées à leur destinée. Il s’y trouve également un voilier qui ne quitte jamais son anneau d’amarrage. Il n’est pas abandonné mais manque totalement d’entretien. Ce genre de bateau arapède se retrouve dans tous les ports du monde.

Ensuite j’arrive aux bateaux de pêche actifs. Les coques sont de toutes les couleurs. Il y a les coques bleues, les rouges, les vertes.

10 DSC04272 copyright 2021 Richard SANDER

Il y a également deux beaux bateaux de pêche un peu stylisés. La Aura del Carmen et La Compaluna. La pêche professionnelle utilise peut les filets. Il s’agit surtout de pêche à la canne. Les eaux canariennes possèdent une grande richesse de poissons, environ 5000 variétés. Il y a également la pêche au thon rouge régit par des quotas et des dates d’autorisation. Les amateurs de pêche sont au paradis ici dans les îles. Mais cette activité professionnelle est très protégée et surveillée quand aux espèces qui sont prélevées ainsi que leur taille. Chaque port possède sa coopérative artisanale de pêche, dénommée cofradía. C’est l’ensemble des différentes coopératives des îles Canaries qui à décidé de s’autogérer pour préserver les ressources en poisson de ces zones de pêche.

13 DSC04301 copyright 2021 Richard SANDER

Je continue mon chemin pour arriver à  hauteur de la zone de quai occupée par les bateaux industriels qui exploitent la ferme piscicole située au large de la côte de Telde, à 1200 mètres du port et à 500 mètres de la pointe de Salineta. De nos jours ce type d’élevage piscicole est incontournable pour répondre à la demande du consommateur. Mais heureusement ici le poisson sauvage reste présent dans tous les étalages des poissonneries  et à des prix très abordables.

14 DSC01618 copyright 2020 Richard SANDER

15 DSC04298 copyright 2021 Richard SANDER

J’arrive à l’extrémité de la jetée protégée par un enrochement où fourmillent les crabes rouges des canaries et où l’on peut voir les poissons au travers de l’eau cristalline.

17 DSC04299 copyright 2021 Richard SANDER

18 DSC04288 copyright 2021 Richard SANDER

Je suis sous le feu d’entrée tribord du port et face au chantier naval situé sur le quai opposé. Depuis mon point d’observation je vois la plage de Melenara et la statue de Poséidon à une dizaine de mètres au large de cette plage.

Ne pouvant poursuivre mon chemin plus loin je fais demi-tour pour revenir vers l’entrée du port. Suivant l’heure je m’arrête parfois déjeuner dans le restaurant de la cofradía des pêcheurs, situé à proximité du chantier naval, où l’on déguste toujours une excellente cuisine canarienne  et du poisson frais !

Copyright 2021 Richard SANDER