140811 CANARIES VOYAGE 3 049

 LA ISLETA située au nord de la ville de Las Palmas est une presqu’île d’origine volcanique. Au sud de cette avancée se trouve le quartier de La Isleta, ancien quartier des pêcheurs. La presqu’île est une zone naturelle de végétations protégées.

 Seule la partie ouest est accessible, le restant de la presqu’île étant classé zone militaire.

 J’ai régulièrement fait la promenade le long de la côte ouest et une partie de la côte nord-ouest. L’accès au reste de la côte est fermé par une clôture délimitant le domaine militaire.

 

 Aujourd’hui ma promenade va s’élargir à grimper jusqu’au sommet du mont El Confital.

130120 CANARIE VOYAGE 1 063

 Le point de départ se situe à la moitié de la promenade de la plage de Las Canteras. La direction est le nord en longeant la côte par la promenade aménagée de La Puntilla. Arrivé au terme de cette promenade j’emprunte la route caillouteuse qui mène vers la plage El Confital, posée au pied du massif du même nom. Avant d’arriver à la plage je prends le chemin piétonnier en contrebas de la route. Ce chemin accroché aux rochers possède un revêtement de sol constitué de plaques de fer épaisses. Le garde-corps est également constitué de plaques de fer avec une main courante ronde en tube inox. Cette passerelle se termine par des escaliers aux marches métalliques et contremarches en bois dans les derniers 50 mètres avant d’arriver sur la plage.

 

 

 

 

 

 

 

 

130120 CANARIE VOYAGE 1 069

Cette plage est très différente de celle de Las Canteras. Pratiquement pas de sable, mais des surfaces rocheuses plates érodées par des milliers d’années de marées et de vagues incessantes. Ici le vent ne s’arrête pratiquement jamais de souffler plus ou moins fortement et jamais violemment. Nous sommes légèrement à l’abri des vents alizés, la plage étant exposée sud-ouest. Le long de la plage est aménagé par une circulation constituée d’un platelage en bois. Au terme de cette circulation en bois se trouve la borne kilomètre 5 de la promenade de Las Canteras et la puntilla qui débute au sud, au pied de l’auditorium Alfredo Kraus.

 

 

 

140811 CANARIES VOYAGE 3 063

Je dépasse ce point ultime et reprends le chemin caillouteux qui débouche sur la côte nord-ouest de Las Salinas.

 

 

 

 

 

 

 

140811 CANARIES VOYAGE 3 071

Le paysage est aride, balayé en permanence par le vent venant du nord-nord-est. Les secteurs de végétations protégées sont signalés par des lignes de petits poteaux en bois, plantés dans le sol et parfois reliés par une corde. Dans ces zones j’aperçois les végétations résistantes à ces conditions climatiques rudes et au sol volcanique peu arrosé. La côte est extrêmement déchiquetée et accueille les vagues continuellement, provoquant une légère brume d’embruns. La poussière de la route est soulevée par mes pas et mes chaussures de marche de couleur noire en sont recouvertes. Il ne faut pas oublier de boire de façon régulière. La chaleur n’est pas très forte, puisque atténuée par le vent rafraîchissant, mais le risque de déshydratation est existant.

 

 

140811 CANARIES VOYAGE 3 078

Au terme de la piste je commence à grimper à droite vers le plateau qui mène au chemin aboutissant au village de Las Coloradas. Le chemin se transforme rapidement en un sentier sinueux et escarpé. Il faut faire attention où poser ses pieds dans les 50 derniers mètres. La vue sur Las Salinas est superbe.

 

 

 

 

 

 

140811 CANARIES VOYAGE 3 109

Le village de Las Coloradas ne présente aucun attrait. Les maisons sont relativement basses et carrées, disposées dans un quadrillage de rues tirées au cordeau. Je traverse le village pour profiter de l’ombre des maisons et débouche sur le plateau rocailleux au pied du mont El Confital. Du côté nord-est la forme conique du volcan est parfaite jusqu’au sommet sur lequel une croix est plantée. Cette vue est en contraste avec le côté sud-ouest formé d’une falaise surplombant la plage. Un sentier décalé du bord de la falaise indique le chemin vers le sommet. Je le suis et commence tranquillement à grimper. Je fais quelques pauses pour admirer le paysage. Lorsque j’accède à la croix, le panorama à 360° s’offre à ma vue. Au sud la ville de la palmas, à l’ouest la vue sur le cône volcanique de Galdar, au nord-est l’alignement des deux montagnes La Montana Colorado et El Faro. La plage en contrebas est minuscule. L’altitude donnée sur les cartes pour ce sommet est de 116 mètres. Ce n’est pas très haut mais la vue sur la plage est impressionnante.

Je descends par le chemin orienté sud et je rejoins la route qui mène à la ville pour reprendre la promenade du bord de mer. Une belle balade sans difficulté majeur.

 © Copyright 2014 Richard SANDER